La Haye, Berlin, Nový Bor, Prague ...

...European Tour 2011

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Siegessäule

Envoyer Imprimer PDF

Siegessäule

La colonne de la Victoire à Berlinpas triste pour les français

La Siegessäule (Colonne de la Victoire) est une colonne d'apparat monumentale qui s'élève au centre du Tiergarten, à Berlin, en Allemagne. C'est le point central du cœur de la ville le nouvel arrondissement de Berlin-Mitte.

Située sur un rond-point, également appelé Großer Stern (« Grande Étoile »), au croisement de cinq grandes avenues, elle se trouve à mi-parcours de l'une d'entre elle, la Straße des 17. Juni.

Sommaire

[masquer]

Historique[modifier]

Surmontée d'une Victoire, la Siegessäule commémore les campagnes prussiennes de 1864, 1866, et 1870 (contre le Danemark, l'Autriche et la France).

À l'origine, la colonne se trouvait sur la Platz der Republik (anciennement Königsplatz) face au Reichstag.

Sa construction commença en 1864 afin de célébrer la victoire sur le Danemark, après la guerre des Duchés.

L'histoire du monument renvoie donc à une allégorie d'une Prusse triomphante, dont des défilés militaires parcouraient au pas de l'oie l'actuelle avenue du 17 juin depuis la Porte de Brandebourg. D'autant plus que deux plus tard, les Prussiens étaient de nouveau victorieux à l'issue de la guerre contre les Autrichiens.

Au moment de son achèvement en 1873, la Prusse avait vaincu la France, après la guerre de 1870. La Siegessäule symbolisa donc aussi l'avènement du nouvel Empire allemand.

Le déplacement sur son site actuelle par les nazis (en 1939), la sauva probablement des destructions de la fin de la guerre, puisque la zone entourant son emplacement d'origine fut réduite à un tas de gravats.

Description[modifier]

La hauteur totale actuelle de la colonne est de 66,89 mètres ; elle a été surélevée de 7,5 mètres en 1939, lorsque les Nazis l'ont déplacée à son emplacement actuel. Un escalier de 285 marches, placé dans le fût de la colonne, permet d'atteindre son sommet sur lequel une statue dorée de 8,30 mètres de hauteur et 35 tonnes, œuvre de Friedrich Drake, représente la déesse grec de la victoire, Victoria.

La rotonde est ornée d'une mosaïque d'Anton von Werner, réalisée par l'atelier vénitien Salviati, retraçant l'histoire de l'unité allemande.

Le socle carré décoré de bas-reliefs relate les guerres connues en Allemagne sous le terme de « guerres d'unification » (de) (guerre des Duchés de 1864, guerre austro-prussienne de 1866 et guerre franco-prussienne de 1870-1871).

Inspirations[modifier]

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir